Projet d’ensemble

Twin Peaks, X-Files, Buffy contre les vampires, 24 heures chrono…, plus récemment Lost, Rome ou Dexter, depuis une vingtaine d’années, les séries télévisées américaines qui parviennent à résoudre la difficile équation de la qualité et du succès populaire se sont multipliées au point que l’on peut sans conteste parler d’un véritable Âge d’or du genre, lequel ne paraît pas encore achevé. Le secret semble tenir à la capacité proprement américaine à produire des valeurs et à les transmettre en se préoccupant de la réception, voire de l’éducation, sans crainte de tenir un propos explicitement moral. Si les Etats-Unis apparaissent aujourd’hui comme les meneurs de cette révolution qui a inscrit le genre de la série au rang d’art majeur, d’autres pays ont aussi su investir, parfois avec une certaine avance, dans la production de qualité : c’est le cas de la Grande-Bretagne, qui avait déjà une belle tradition dans le domaine (Chapeau Melon et Bottes de Cuir, Le Prisonnier, etc.), mais aussi du Danemark (<em « mso-bidi-font-style:= » » normal »= » »>Le Royaume), de la France (Engrenages), de l’Espagne (Aguila Roja), ou encore du Japon, notamment dans le domaine spécifique des mangas (<em « mso-bidi-font-style:= » » normal »= » »>Evangelion).

Cependant, la France demeure  en retard pour ce qui est de la recherche sur les médias et la culture populaire, et sur les séries télévisées en particulier, même si elle commence à se rattraper. Tandis qu’existent de nombreux cursus sur ces questions aux Etats-Unis et dans plusieurs pays européens, la France semble toujours avoir une réticence à considérer les séries télévisées, tout comme le film grand public, comme des œuvres véritables. Les progrès dans ce domaine ne pourront donc se faire que lorsque sera prise au sérieux l’intelligence apportée à la réalisation de ces productions, et que des cursus proposeront de les étudier systématiquement dans leur esthétique, leurs effets sociaux, et leurs enjeux éthiques.

C’est dans cette perspective que se situe le cycle « Philosopher avec les séries télévisées » :

2009 Buffy contre les vampires (Sandra Laugier, Marc Cerisuelo, Barbara Olszewska, François-David Sebbah)
2010 Séries d’élite, culture populaire : le cas HBO (Sandra Laugier, & Marjolaine Boutet)
2011 24 heures chrono (Sandra Laugier & Sylvie Allouche)
2012 L’Univers Battlestar Galactica (Sandra Laugier, Sylvie Allouche, Marco Dell’Omodarme, Monica Michlin)

Comité d’organisation :
Sandra Laugier, PhiCo, EXeCO (Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
Sylvie Allouche, IHPST (Paris 1 Panthéon-Sorbonne/ENS/CNRS) – CEM (University of Bristol)

Publicités